Le Midi Libre - evénement - Covid long… des séquelles inexpliquées

Edition du 12 Mai 2022



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Fatigue, diabéte..
Covid long… des séquelles inexpliquées
12 Mai 2022

La pandémie du Covid-19 a provoqué des millions de morts dans le monde. Depuis quelque temps, la question est reléguée au second plan de l’actualité du fait que la pandémie a marqué le pas notamment grâce aux vaccins. Dans d’autres pays comme l’Algérie où la vaccination n’a pas été importante, l’immunité naturelle a suppléé à ce moyen de prévention efficace. Cependant, il est beaucoup plus question des séquelles de la maladie ou ce que les spécialistes désignent par "le Covid long".

Il était déjà prédit que le "Covid long représentera le principal challenge après le Covid", a déclaré à TSA, le professeur Kamel Djenouhat, chef de service immunologie à l’hôpital de Rouiba. Le Covid long est défini comme étant l’un des symptômes ou des signes cliniques qu’éprouvent les malades "au-delà de la deuxième semaine", selon le spécialiste. "Il peut donc s’agir d’un symptôme qui a persisté pendant toute cette période ou carrément d’un nouveau signe dont on n’arrive pas à expliquer l’origine", a-t-il analysé. "D’après les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 10 à 20 % des malades qui ont contracté le Sars- Cov 2 font du Covid long, quelle qu’en soit la forme", selon le professeur Djenouhat. Selon le spécialiste, le Covid long n’est pas spécifique des formes graves. "Principalement, on a deux symptômes.

D’abord, le syndrome de la fatigue chronique. C’est une fatigue persistante, très gênante. Il y a aussi l’essoufflement, les patients n’arrivent plus à reprendre leurs forces", expose le professeur Djenouhat. Les patients ayant été infectés par le Covid peuvent aussi développer des complications cardiaques persistantes au-delà de la 2e semaine, pas mal de malades développent un diabète insulinodépendant, des thyroïdites, etc. Le spécialiste évoque des complications neurologiques et psychiatriques qui affectent 20-30 % des malades. "C’est ce qu’on appelle le brouillard cérébral, il se présente sous forme de plusieurs signes notamment une sensation de fatigue intellectuelle, des difficultés d’attention, de mémorisation et de concentration. On a la sensation de ne pas être vif et parfois des difficultés à résoudre des problèmes", énumère encore le professeur Djenouhat. "Le Covid long peut se dissiper après quelques mois, mais il y a des patients qui n’ont pas récupéré et cette symptomatologie peut persister. Ce qu’on a pu constater c’est que les personnes vaccinées font moins de Covid long par rapport aux personnes non vaccinées", a conclu le professeur Djenouhat. .

Par : R. N

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel