Le Midi Libre - evénement - La hantise de l’année blanche !

Edition du 11 Novembre 2020



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Rentrée universitaire
La hantise de l’année blanche !
11 Novembre 2020

Le report de la rentrée universitaire, decidé par le gouvernement ces derniers jours, a été diversement appréciés par, notamment, la communauté universitaire. Prévue initialement pour le 22 novembre, la rentére universitaire aura lieu, finalement, le 15 decembre prochain.

Cette nouvelle date de la rentrée universitaire est itervenue, pour rappel, dans le sillage des nouvelles mesures prises par le gouvernement, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19. Le gouvernement a ainsi décidé de réamenager les horaires du confinement dans pas moins de 29 wilayas, et ce à partir d’hier mardi et jusqu’au 24 novembre courant, soit pour une période de 15 jours. La communauté universitaire a plutôt accueilli favorablement ce report de l’année universitaire. En tout cas, c’est surtout le cas des dirigeants du Conseil national des enseignants du supérieur (Cnes).

En effet, selon le porte-parole de cette Organisation syndicale, cette decision gouvernementale est due à la progression de la pandemie, dont le nombre de cas ne cesse d’augenter ces derniers temps, comme l’atteste la saturation des infrastructures hospitalières, ainsi que l’impossibilité, pour la majorité des universtés, d’entamer la nouvelle année universitaire, alors que l’actuelle, soit l’année 2019 2020, n’a pas encore été achevée. En effet, la plupart des universités ont programmé des examens de rattrapage, à partir de la semaine prochaine, ce qui, par voie de conséquence, devait automatiquement avoir des incidences sur l’ancienne date de la rentrée universitaire, qui était prévue pour le 22 novembre. En termes plus clairs, il était impossible d’entamer une nouvelle année universitairele 22 novembre, alors que les examens de rattrapage étaient loin d’avoir été achevés. C’est dire, que le report de la rentrée était une sage décision. Mais la question qui s’impose maintenant, c’est de savoir si les universités auront le temps nécessaire d’achever les examens de rattrapage et de corriger les copies avant la date du 15 décembre. Selon de nombreux enseignants, cela reste très possible, puisque l’on dispose de suffisamment de temps avant de lancer la nouvelle année universitaire.

Cela dit, la communauté universitaire ne manque pas de mettre en avant de nombreuses appréhensions. L’augmentation du nombre de cas de la Covid-19 et la multiplication des alertes par tous les responsables, quant à la nécessité de faire preuve de respect des mesures de prévention, donne cependant moult soucis à la communauté universitaire. Et l’on se met à craindre l’annonce d’un nouveau report de la rentrée universitaire. En d’autres mots, si la courbe des cas continue d’augmenter, il est fort à parier que le gouvernement ne reste pas insensible à cette donnée et pourrait prendre les mesures qui s’imposent en pareil cas. C’est dire que le spectre de l’année blanche est loin d’être une simple vue de l’esprit. Cette hypothèse est très redoutée par la communauté universitaire. Elle est considérée comme "catastrophique" au cas ou elle intervienne. Mais tout porte à croire, que cette hypothèse ne sera jamais retenue par les autorités, puisque ces derniéres ont une foultitude de mesures pour faire face à toutes les éventualités et éviter le spectre de l’année blanche.

Par : KAMAL HAMED

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel