Le Midi Libre - Sport - Un véritable casse-tête pour les clubs

Edition du 17 Septembre 2020



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Football, ligue 1 ; résiliation de contrat des joueurs libérés
Un véritable casse-tête pour les clubs
17 Septembre 2020

Les clubs du championnat de Ligue 1 se trouvent, confrontés à un véritable casse-tête. En effet, les joueurs libérés refusent de résilier leurs contrats à l’amiable et comptent saisir la CNRL.

D’après les conditions contractuelles, "une relation de travail entre un joueur professionnel et un club prendra fin uniquement à son échéance ou d’un commun accord". Mais les circonstances actuelles ne sont pas les mêmes. La pandémie de coronavirus a eu un impact retentissant dans le monde du football. Au delà de la simple privation du spectacle sportif, cette crise sanitaire suscite de nombreuses interrogations juridiques. Les contrats des joueurs, rappelons-le, sont soumis à certains nombre de principes, bien expliqués dans le règlementdu transfert et du statut du joueur de la Fifa.

Dans le championnat algérien, la quasi-totalité des joueurs refusent de résilier leur contrat à l’amiable. Ces joueurs refusent de partirgratuitement et font parfois le forcing pour bénéficier des indemnités de départ. A l’USM Alger, les joueurs libérés exigent leurs salaires jusqu’à la fin de leur contrat. Ce qui met le nouveau directeur sportif, Antar Yahia, dans une situation embarrassante. Le club doit aux joueurs les mensualités, d’avril, mai, juin et juillet. Il s’agit d’une liste de 12 joueurs libérés cet été. Outre Rabie Meftah qui vient de parapher un contrat avec le NA Hussein Dey, 9 autres joueurs n’auront pas droit à de nouveaux contrats. Il s’agit de Smaïl Mansouri,Mustapha Kheiraoui, Hichem Belkaroui, Redouane Cherifi, Walid Tiboutine, Kamel Belarbi, Walid Ardji, Ilyès Yaïche, Adem Redjehimi, Lyès Oukkal et Elafi. De son côté, la JS Kabylie, par le biais de son directeur sportif, Kamel Abdeslam, a dévoilé la liste des joueurs libérés, où figure, notamment, le défenseur et capitaine Nabil Saâdou. Outre Saâdou, la JSK s’est passée également des services de l’attaquant Taoufik Addadi, ainsi que des défenseurs Taoufik Zeghdane, Amir Belaili,

Abderezak Iratni etWalid Bencherifa. Ces joueurs ont refusé catégoriquement de se présenter au siège du club pour négocier la résiliation de leurs contrats, déposant leurs requêtes au niveau de la Chambre nationale desrésolutions de litiges (CNRL). Au NA Hussein Dey, sur les 15 joueurs dans la liste des libérés, la direction n’a réussi à finaliser qu’avec 3 éléments seulement pour le moment. Il s’agit du gardien de but Chaouch Chahr-Eddine, du défenseur Sofiane Khadir et du défenseur central Boumaïza Sabri. Il reste encore 12 dossiers à gérer par la direction avant de passer à autre chose. Par ailleurs, la CNRL et la Commission du statut du joueur (CSJ) de la Fédération algérienne de football ont fixé la date du 5 octobre prochain comme dernier délai aux joueurs, aux clubs et aux intermédiaires des joueurs pour le dépôt des dossiers de litiges. Cela va permettre à cette instance d’avoir suffisamment de temps pour traiter les très nombreux dossiers dans de meilleures conditions.

Par : MOURAD SALHI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel