Le Midi Libre - evénement - Le procès en appel d’Ouyahia et Sellal reporté au 26 février

Edition du 13 Fevrier 2020



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Montage automobile et financement occulte de la campagne de Bouteflika
Le procès en appel d’Ouyahia et Sellal reporté au 26 février
13 Fevrier 2020

Le président de la première chambre correctionnelle près la cour d’Alger a décidé hier le report au 26 février en cours du procès en appel dans les affaires de montage automobile et de financement occulte de partis et de la campagne électorale d’avril 2019.

Ce procès intervient suite à l’appel interjeté par le parquet et le collectif de défense contre le verdict prononcé, le 10 décembre dernier, par le tribunal de Sidi M’hamed, condamnant l’accusé Bouchouareb Abdessalem par contumace à une peine de 20 ans de prison ferme assortie d’une amende avec émission d’un mandat d’arrêt international à son encontre et l’accusé Ahmed Ouyahia à une peine de 15 ans de prison ferme confiscation de tous leurs biens.

Quant à l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, il a été condamné à une peine de 12 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de dinars. Dans la même affaire, l’ancien ministre Yousfi Youcef a écopé d’une peine de 10 ans de prison ferme, l’ancien ministre Bedda Mahdjoub d’une peine de 10 ans de prison ferme, l’ancienne ministre Zerhouni Nouria Yamina d’une peine de 5 ans de prison ferme et l’homme d’affaires Mazouz Ahmed d’une peine de 7 ans de prison ferme avec confiscation des fonds saisis. Bairi a écopé d’une peine de prison de 3 ans de prison ferme et le fils de l’ancien Premier ministre, Fares Sellal à une peine de 3 ans de prison ferme.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel