Le Midi Libre - evénement - "Pour qui sonne le glas"

Edition du 22 Août 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Tayeb Louh devant la cour suprême
"Pour qui sonne le glas"
22 Août 2019

Tayeb Louh, l’ex-tout puissant ministre de la Justice, garde des Sceaux, fera face aujourd’hui au conseiller instructeur de la Cour suprême.

Cet ancien ministre a en effet été destinataire d’une convocation de laplus haute institution judiciaire dupays. L’ex-ministre de la Justice a étéconvoqué, pour rappel, la semaine précédente,par l’Office central de répression dela corruption (OCRC). Il convient aussi de préciser que l’exministre de la Justice, garde des Sceaux,faisait l’objet d’une interdiction de sortirdu territoire national (ISTN), conformémentà l’article 36-bis1 du code de procédurepénale. Il est est poursuivi pour des "faits à caractère pénal relatifs à la corruption",selon un communiqué publié le23 juillet dernier par le procureur de laRépublique près le tribunal de Sidi- M’hamed.

Le communiqué indiquait que l’Officecentral de répression de la corruption(OCRC) a été chargé d’ouvrir une enquêtepréliminaire à l’encontre de l’ex-ministre de la Justice, pour des faits à caractère pénal relatifs à la corruption. C’est dire que ce sont de lourdes charges qui pèsent sur lui. Son audition aujourd’hui pourrait se terminer, comme ce fut le cas d’autres ministres, par un placement sous mandat de dépôt. Ministre du Travail depuis 2002, puis ministre de la Justice et garde des Sceaux, du 11 septembre 2013 au 31 mars 2019, Tayeb Louh, qui a été également, président du Syndicat national des magistrats (SNM) se retrouve face aux juges, lui qui a longtemps été craint par tous les magistrats du pays se retrouve pour ainsi dire dans une très mauvaise posture. Autant dire qu’il s’agit d’un terrible retour debâton.

Tayeb Louh été tout puissant et faisait aussi la pluie et le beau temps au parti du FLN où des hauts cadres lui prêtaientmême allégeance. Très proche du cercle de l’ancien Président démissionnaire, Abdelaziz Bouteflika, Tayeb Louh connait, à l’instar d’autres anciens ministreset hauts responsables qui croupissent dans la prison d’El-Harrach, une bien triste fin.

Par : LAKHDARI BRAHIM

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel