Le Midi Libre - evénement - Bouteflika, candidat du FLN

Edition du 10 Fevrier 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Election présidentielle
Bouteflika, candidat du FLN
10 Fevrier 2019

Un nouveau pas a été certainement franchi dans le processus de candidature du Président Bouteflika à la prochaine élection présidentielle du 18 avril. Le Président Bouteflika est désormais le candidat officiel du parti du FLN.

Cela a été annoncé hier lors d’un meeting organisé par le vieux parti à la salle omnisports du complexe olympiqueMohamed-Boudiaf d’Alger. "Envotre nom, et par devoir de gratitude, jesuis honoré d’annoncer que le FLN présentecomme candidat à la prochaine électionprésidentielle le moudjahid AbdelazizBouteflika",

a en effet déclaré MoadBouchareb, le coordinateur de l’instanceprovisoire qui dirige les affaires du FLN.La salle applaudit à tout rompre commesigne d’acquiescement à ce choix sommetoute très prévisible et fort attendu. "C’estune demande du peuple algérien en faveurde la continuité et de la stabilité" dira encore l’orateur devant des milliers de personnesvenues des quatre coins du pays enles invitant à "entamer une campagne électoraleforte" en faveur du candidat du FLN.Cette annonce lève un peu plus le voilesur les intentions du Président Bouteflikaqui n’a pas, pour l’heure,

annoncé sa candidature.Mais cela ne saurait, apparemment,tarder tant pour les présents elleserait même imminente. A travers ce meetingle FLN a fait incontestablement unedémonstration de force sur sa capacité demobilisation en faveur de son candidat.Dans la salle des milliers de personnes sesont entassées pour apporter leur soutien àcelui qui est président du parti.

De plus, denombreuses figures de proue du partiétaient présentes. En effet, en plus du nouveau chef de file du parti, Moad Bouchareb, l’on a aussi noté la présence de plusieurs ténors, dont certains sont en dissidence depuis plusieurs années. Abderahmane Belayat et Mohamed SeghirKara sont de ceux-là. Leur présence hier atteste bien que la réconciliation au sein du vieux parti est loin d’être un mot vain. L’ancien secrétaire général du parti, Djamal Ould Abbès, a lui aussi marqué sa présence lors de ce meeting contrairement à ses prédécesseurs, Amar Saadani et Abdelaziz Belkhadem.

Des ministres en exercice et d’anciens membres du gouvern e m e n t étaient aussi parmi l’assistance. L’on peut citer Tahar Hadjar, Tayeb Louh, Mahdjoub Bedda, Saïd Barkat et Salah Goudjil, qui est membre du conseil de la nation. Mohamed Larbi Oud Khelifa, ancien président de l’APN, a lui aussi tenu à être présent, ce qui est loin d’être une surprise contrairement à la présence de celui qui lui a succédé à l’assemblée, Saïd Bouhadja en l’occurrence, dont c’est la deuxième apparition publique après son départ très mouvementé de l’APN lorsqu’il a été désavoué par son parti et les députés qui lui sont affiliés auxquels se sont joints leurs pairs des partis de la majorité parlementaire.

Cela dit c’est incontestablement la présence de l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui a le plus suscité la curiosité des présents et ce au moment où il est annoncé comme le premier responsable de la campagne électorale du candidat Bouteflika puisque, selon les informations de presse, il est en train de constituer son staff de campagne. Bref autant dire que le FLN a présenté hier l’image d’un parti soudé autour de la candidature de son président. Par cette démonstration de force le vieux parti envoie un message clair à ses alliés de l’Alliance présidentielle : il sera bel et bien la locomotive de la campagne électorale du candidat Bouteflika.

Par : KAMAL HAMED

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel