Le Midi Libre - Midi Associatif - Savoir s’accrocher à ses rêves

Edition du 6 Décembre 2018



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




L’association découverte des jeunes talents en art et le théâtre (SOS talents) d’Alger
Savoir s’accrocher à ses rêves
16 Fevrier 2011

Il est connu que nous avons tous un ou plusieurs dons qu’il faut exploiter pour nous épanouir. Il nous faut donc trouver nos qualités et ce qu’on aime faire. Plusieurs passions restent emprisonnées en nous sans qu’on puisse les faire sortir et nous éclater.

L’association des jeunes talent de Skikda s’est justement fondée sur cette base d’inciter les jeune à s’éclater et à exploiter leurs passions et leurs dons. Une association née le 06 mai, 2010, par un groupe de jeunes tous talentueux, musiciens, comédiens, peintres, chanteurs et même des sportifs. «Les membres de cette association s’épanouissent et aident d’autres jeunes à s’épanouir», nous dira Nabil Mokhtari, le président de cette association. Le jeune homme nous raconte alors l’histoire de sa passion et après celle de son association. «Depuis mon très jeune âge, j’ai adoré la poésie et avec le temps ma passion a grandi et j’avais très soif de l’art en général. J’avais beaucoup de capacités dans différents domaines artistiques et j’étais comme tout artiste à la recherche de liberté de l’âme et comme nombreux sont les talents dans notre pays, je n’ ai jamais eu l’occasion de montrer mes talents et donc prouver ma personne, je n’ai pas trouvé le soutien et ma passion est restée enfouie en moi durant des années», nous dira l’artiste. Nabil Mokhtari est l’un de ces artistes qui savent faire des paroles de magnifiques messages. Auteur de plusieurs textes à l’instar de «Palestine», «Ya Lwerka fik hkayat», Nabil veut donner une chance – que lui n’a pourtant pas eue- à ces milliers de jeunes de partout de l’Algérie. Avec un groupe d’amis il a décidé donc de fonder l’association «SOS talents». «A mes débuts, je n’ai pas trouvé de soutien et donc aujourd’hui je suis décidé à accompagner de jeunes talents chacun dans son domaine afin qu’ils explosent leurs dons et vivent leurs passions». Leur petit local sis à Baraki à Alger devient un réel petit coin de créativité et d’art et qui rassemble nombreux jeunes qui s’évadent de cette mentalité encore courante en Algérie et qui ne croit qu’a la formation pédagogique et qui trouve que toute autre activité est une simple perte de temps. Cette association travaille avec et pour les jeunes en leurs donnant une certaine liberté de s’exprimer avec tous les moyens artistiques qui existent. «On veut devenir l’encadreur de tout talent dans n’importe quel domaine artistique notamment le théâtre pour former une nouvelle génération d’artistes. Il est important de donner la chance à un adolescent ou une jeune personne de connaître ses différentes capacités et ainsi d’évaluer son potentiel». «Il s’agit là d’une chance indirecte». Il faut donc la provoquer là où elle est susceptible d’être. «Il sera plus facile à une personne diplômée en théâtre, par exemple, de prétendre à un poste de professeur dans cette matière que si elle était juste passionnée. Il va de soi que le bagage, qu’il soit théorique ou pratique, a son importance. Une passionnée ne doit pas pour autant renoncer à ses rêves. Juste adapter sa passion à sa vie», c’est le principe de l’association. Un principe qui a prouvé au fil d’à peine neuf mois d’existence sa justesse puisque aujourd’hui l’association est formée de dizaines de jeunes talents, chacun très talentueux dans son domaine. «Nous avons juste incité les jeunes à investir leurs capacité et faire la différence entre ce qu’on aime faire et que l’on fait bien, et de qu’on sait faire sans intérêt particulier». «On peut être sûr de son talent sans pour autant tout lâcher du jour au lendemain pour lui. Il est important de confirmer ses ambitions avant de prendre un nouveau départ. Une fois la décision prise, il ne reste plus qu’à chercher comment bien faire les choses», nous dira Nabil. Il faut noter que cette jeune association «a eu l’encouragement des autorités concernées qui leur ont accordé facilement l’agrément», dira Nabil Mokhtari. Il reste juste le financement qui lui seul pourrait réaliser les ambitieux projets qu’elle a tracés ladite association dont l’installation ou la création d’un studio et une maison d’art où tout jeune talentueux pourrait pratiquer sa passion et trouvera toute l’aide et l’accompagnement. «Dans cette maison, le jeune talent pourra s’évoluer en suivant des formation pour bien exploiter ses dons, le passionné de chant et de musique pourra enregistré, le dessinateur pourra exposer ses œuvres, le sportif organisera ses shows, etc.», ajoute Nabil Mokhtari. L’autre grand projet qui tient à cœur le président de ladite association ainsi que ses membres est de réaliser et produire une émission télévisée de découverte de talents dans les quatre coin du pays. «L’Algérie profonde cache de très nombreux talents dans les différents domaines artistiques, ces jeunes là n’attendent qu’une petite chance pour montrer leur savoir faire», dira le président de l’association. il faut noter aussi que cette jeune association a beaucoup de rêves, tous dans le but d’ouvrir plus d’horizons devant cette jeunesses très éveillée et pleine d’énergie et qui peut beaucoup apporter à l’art et à la culture algérienne. Nabil Mokhtari croit tellement en cette jeunesse et ne demande à présent qu’un peu de soutien de la part des sponsors qui ne seraient selon lui jamais déçus.

Par : CHAFIKA KAHLAL

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel