Le Midi Libre - evénement - La mafia à l’origine de la crise !

Edition du 15 Mars 2018



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Pénurie du lait en sachet
La mafia à l’origine de la crise !
15 Mars 2018

L’arnaque de la mafia du lait, le détournement du laiten sachet vers la fabrication des autres produits laitiers et vers d’autres industriels, les dysfonctionnements dans la distribution », sont à l’origine de la pénurie du lait qui perdure plusieurs semaines sans aucune réaction de la tutelle.

C’est ce que révèle en gros, hier, le directeur général de la régulationet des activités commerciales au ministère du Commerce, Abdelaziz Aït Abderrahmane, prônantque "la subvention du lait en sachetvendu à 25 DA doit normalement profiteret cibler les pauvres et non pas lesriches".Selon Abdelaziz Aït Abderrahmane lapénurie du lait est due essentiellementaux problèmes de dysfonctionnementsdans la distribution du lait au niveau deslaiteries conventionnées avec l’ONIL.Autre raison, il relève le problème dunon respect du quota par certains distributeurs peu scrupuleux qui détournent le lait subventionné et destiné à la vente vers la fabrication d’autres produits laitiers (yaourt …).

En plus de la mauvaisedistribution, le détournement du lait. Ildénonce « les attitudes illégales de certainsdistributeurs qui détournent le laitdestiné à la vente vers d’autres laiteries privées ! Ce genre de dépassement quiest devenu courant accentue la pénurie, at- il appuyé.Alger comporte 15 laiteries publiques, lereste ce sont des laiteries privées, a-t-ilfait savoir.La pénurie du lait touche pratiquementtoutes les communes de la capitale, maiselle n’existe pas dans les autreswilayas.Pourquoi ? S’interroge ce responsable. Interrogé sur le contrôle du secteur, l’invité d’Ennahar indique qu’une « commission ministérielle a été mise en place pour lutter contre ces arnaqueurs.

L’Etat a mis aussi, selon lui, toutes les dispositions réglementaires, voir l’introduction d’une loi pour faire profiter le lait réglementé vendu à 25 DA aux citoyens à faible revenus". A la capitale, le sachet de lait est devenu précieux. Chaque jour que Dieu fait, l’on observe de longues et interminables files composées de femmes et d’hommes et de jeunes adolescents qui se constituent tôt la matinée devant les commerces et les supérettes de l’algérois avant même l’arrivée du camion de livraison du lait. Une image qui suscite indignation de plus d’un.

Les distributeurs rejettent la balle dans le camp des autorités. Selon eux, le problème initial de cette pénurie réside dans la limitation des quantités de poudre de lait. En attendant l’application de la loipour le renforcement du contrôle, le lait en sachet reste aujourd’hui entre les mains de quelques mafieux qui font la pluie et le beau temps.

Par : LAKHDARI BRAHIM

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel