Le Midi Libre - evénement - L’Algérie parée à augmenter sa production pétrolière en août

Edition du 3 Juillet 2022



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Opep+
L’Algérie parée à augmenter sa production pétrolière en août
3 Juillet 2022

Les pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (Opep+) ont décidé depuis le 30 juin de maintenir l’augmentation de leur production globale de pétrole en août 2022. À l’issue de deux jours de réunions, les 23 pays de l’Opep+

(dont 13 pays membres et 10 pays producteurs non-membres) ont décidé de garder le même seuil de l’augmentation de la production totale d pétrole décidé en début juin pour le mois de juillet. Ainsi, les membres de l’Opep+ ont convenu de maintenir la production pétrolière totale de l’alliance à 648.000 barils/jour en août prochain. Le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, a pris part à la 30e réunion ministérielle de l’Opep+, et a fait savoir que l’Algérie augmentera sa production journalière de pétrole de 16.000 barils en août prochain. D’après le ministre Arkab, cette augmentation permettra à l’Algérie d’élever sa production pour atteindre les 1.055 barils/jour le mois prochain. Par ailleurs, il convient de rappeler que le P.- dg du Groupe Sonatrach, Toufik Hakkar, avait fait savoir que les recettes des exportations algériennes en hydrocarbures devraient atteindre les 50 milliards de dollars vers la fin de l’année en cours. Rappelant, dans ce même sillage, que le Sahara Blend algérien avait enregistré une hausse de 68% à la fin du mois de mai. Face aux risques de récession Depuis le début du conflit armé entre la Russie et l’Ukraine, les prix du pétrole ont adopté une tendance haussière et ont atteint des records. Cependant, ils ont chuté à cause des craintes liées à la récession. Car les marchés redoutent le fait qu’une forte hausse des taux d’intérêt visant à contenir l’inflation n’entraîne une récession. Ce vendredi, le prix du baril de Brent a perdu 0.4% pour s’établir à 108.60 dollars. Alors que le baril du West Texa Intermediate (WTI) a perdu 0.6% pour atteindre les 105.16 dollars. Toutefois, les prévisions de la banque d’affaires Goldman Sachs indiquent que les prix de l’or noir reprendront leur ascension. Expliquant cela par le fait que la demande est toujours supérieure à l’offre.

Par : RIAD EL HADI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel