Le Midi Libre - evénement - Le FFS a-t-il transcendé sa crise ?

Edition du 22 Novembre 2020



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Aprés des années de luttes intestines
Le FFS a-t-il transcendé sa crise ?
22 Novembre 2020

Le FFS a-t-il franchi un pas supplémentaire dans le dénouement de la crise interne qu’il traverse ou, au contraire, va-t-il s’enfoncer encore davantage dans les luttes intestines ? Cette question qui taraude l’esprit de nombreux observateurs et analystes a été une fois encore remise sur la table après la récupération par la direction nationale du plus vieux parti d’opposition du siège national du parti.

Le siège national, pour rappel, était occupé par une aile dissidente depuis de longs mois. L’affaire, qui a connu son épilogue devant la justice qui a tranché en faveur de la nouvelle direction du parti issue du dernier congrès extraordinaire, semble avoir été réglée par cette récupération. A tout le moins c’est ce qu’estime la direction politique du FFS qui a annoncé, jeudi dernier, la bonne nouvelle aux militants.

En effet, dans un bref communiqué signé de la main du premier secrétaire national Youcef Aouichiche, il est clairement indiqué que "cette récupération, sans violence, s’est faite par l’application d’une décision de justice, engagée face au refus des occupants de libérer le siège, malgré toutes les médiations menées par la direction nationale du parti, soucieuse de privilégier les voies du dialogue" lit-on dans le communiqué du parti avant de préciser : "Finalement, le droit, la légalité et la légitimité ont prévalu. Le siège duFFS redevient la maison commune de toutes ses militantes et militants, sans aucune exclusion. Il redeviendra également, comme il l’a toujours été, l’- île démocratique - de toutes les Algériennes et les Algériens qui se battent pour les droits, la démocratie, la liberté et la justice sociale dans notre pays". Des propos apaisants qui ne laissent aucun doute quant aux intentions de la direction nationale du FFS de rassembler les militants du partie en vue de transcender la crise interne qui n’a que trop duré. D’ailleurs cette volonté transparait dans la dernière déclaration de Hakim Belahcel, membre de l’instance présidentielle issue du dernier congrès extraordinaire.

En effet dans une declaration à un quotidien national arabophone Belahcel, qui semble être le nouvel homme fort duFFS, n’a pas écarté l’hypothèse d’une nouvelle initative en vue de rassembler et reconcilier définitivement les diiférentes ailes qui se disputent le leadership depuis des années. Il a clairement affiché sa volonté de voir revenir tous les anciens cadres qui se sont mis volontairement à la marge ou qui ont été écartés lors des multiples secousses internes qui ont, parfois paralysé le fonctionnement du parti. Une quête qui semble loin d’être une simple sinécure, eu égard à la profondeur de la crise auquel fait face le FFS depuis le retrait et le décès de son leader et fondateur charismatique, feu Hocine Ait Ahmed. "Nous sommes toujours fidèles aux principes d’Aït Ahmed" a indiqué Hakim Belahcel comme pour rassurer encore plus tous les sceptiques qui reprochen à la nouvelle direction de s’être éloignée des principes fondateurs de la ligne politique originelle.

Par : KAMAL HAMED

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel