Le Midi Libre - evénement - "4 contaminations avérées, on ferme l’école"

Edition du 17 Novembre 2020



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Explications du ministére de l’éducation
"4 contaminations avérées, on ferme l’école"
17 Novembre 2020

Le ministère de l’Éducation nationale apporte une réponse ferme en cas de suspicion de cas de coronavirus au sein des écoles. Il suffit d’enregistrer 4 cas positifs dans une école pour que cette dernière soit fermée pour 15 jours.

C’est ce qui ressort de la dernière déclaration du département de Mohamed Adjaout. Pour faire taire les rumeurs, le ministère apporte des précisions dans une note adressée à toutes les directions de l’Éducation. "Le comité mixte entre le ministère de l’Éducation nationale et celui de la Santé se basant sur des rapports mentionnant 4 cas de contamination ou plus au Covid-19 se verra dans l’obligation de fermer l’école et suspendre les cours pour une durée de 15 jours". Il ajoute également que "la détection de cas dans deux salles de cours obligera les responsables de suspendre les cours pour la même durée". Ces décisions ne peuvent aboutir que si les personnes sont déclarées comme cas positifs aux différents tests et non des porteurs sains de virus sans symptômes graves. Il est à relever que cette décision revient après que les rapports quotidiens aient été dressés par des commissions qui suivent de près la situation sanitaire dans les différents établissements scolaires. Le ministère de l’Éducation a tenu à rassurer les parents d’élève sur la maîtrise de la situation leur demandant de ne pas verser dans la panique tant que les différentes commissions n’ont pas rendu leurs rapports détaillés sur le nombre de cas de contaminations.

En effet des rumeurs ont été relayées ces derniers jours sur des cas de contagion dans les écoles, jetant ainsi la panique chez les parents, le personnel administratif et les enseignants. Un syndicaliste a même parlé de 22 établissements scolaires à Alger où il y aurait eu détection de coronavirus. Une autre information, relayée par les réseaux sociaux, fait état de 300 enseignants qui auraient contracté le virus et une vingtaine d’établissements fermés temporairement. Sans preuves tangibles, ces informations sont à mettre dans le registre des "intox déstabilisantes" et à ceux ayant demandé le report et la suspension des cursus scolaires après quelques semaines de son début. Pour l’heure aucun communiqué officiel n’est venu sanctionner les faits sur la présence de l’épidémie en milieu scolaire. Il reste invraisemblable que les autorités puissent de nouveau fermer toutes les écoles, l’année scolaire est déjà sujette à un retard qui ne peut être toléré actuellement.

Par : FAYÇAL ABDELGHANI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel