Le Midi Libre - evénement - 17 ans après, la liquidation n’est toujours pas achevée

Edition du 9 Novembre 2020



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Affaire Khalifa bank
17 ans après, la liquidation n’est toujours pas achevée
9 Novembre 2020

Le Tribunal criminel près le cour de Blida a ouvert vendredi le procès Khalifa bank. Entamée en 2003, le liquidation n’a toujours pas été achevée, c’est ce qu’a annoncé le liquidateur.

Dans un entretien accordé au quotidien el Watan, le liquidateur de Khalifa bank, Moncef Badsi indique "qu’en ce moment, les services de le liquidation se trouvent dans une situation des plus inconfortables", et ce pour "non-renouvellement de mandat du liquidateur". Pour ce qui est des raisons de ce blocage, le liquidateur affirme qu’il "ignore à ce jour les raisons de cette situation. le commission bancaire, de lequelle nous dépendons, n’a pas été renouvelée depuis son précédent mandat. Malgré cela, nous restons optimistes". Il s’agit également de l’annonce faite par Abdeleziz Bouteflika lors de la campagne de 3e mandat, annonçant "l’effacement de toutes les dettes conractées par les agriculteurs et les éleveurs qui, avait-il précisé, allaient être rachetées par le Trésor public".

Cependant, Moncef Badsi explique que "cette décision n’a jamais été suivie d’effet, à même de réparer le préjudice subi par la communauté des créanciers". 17 ans après le lancement des services de liquidation, le liquidateur estime "que deux à trois années d’activité sont encore nécessaires pour clôturer définitivement les travaux de liquidation de Khalifa bank". Pour ce qui est les autres sociétés du groupe Khalifa, "elles sont toutes clôturées avec une insuffisance d’actifs, autrement dit, ces liquidations n’ont permis de récolter que peu de ressources", a-t-il ajouté.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel