Le Midi Libre - evénement - Le couvre-feu réaménagé dans 29 wilayas

Edition du 9 Novembre 2020



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Coronavirus
Le couvre-feu réaménagé dans 29 wilayas
9 Novembre 2020

Le gouvernement vient de prendre de nouvelles mesures de lutte contre la propagation du COVID 19. Ce renforcement des mesures de confinementétait, du reste, assez prévisible tant tous les signes avant-coureurs étaient bel et bien là, depuis quelques jours déjà.

Désormais donc, et comme indiqué par le communiqué du Premier ministère rendu public dans l’après midi d’hier, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, et après consultation du Comité scientifique, a décidé de réaménagé les horaires du confinement dans 29 wilayas. Ces nouvelles mesures prendront effet a partir de demain mardi 10 novembre. En effet, le confinement partiel commencera à 20 heures pour prendre fin le lendemain à 5 heures du matin, au lieu de 23 h 00 à 05 h 00) du matin.

Selon le communiqué du Premier ministère, la durée de ce confinement est de 15 jours. Il prendra donc fin le mardi 24 novembre si, toutefois, le gouvernement ne décide pas de le renouveler pour une autre période. Les 29 wilays concernés par ce confinement sont Adrar, Ilizi, Tindouf, Tissemsilt, El Oued, Guelma, Khenchela, Tipasa, Ain Temouchent, Batna, Bejaia, Blida, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Annaba, Constantine, Oran, Bouira, Boumerdès, M’Sila, Ouargla, Médéa, Bordj Bou Arréridj, Tébessa, Tiaret et iskra. Il n’ ya pas que ces mesures qui ont été prises par le Premier ministère, puisque le gouvernement a aussi décidé de fermer tous les marchés de voitures pour une durée de 15 jours à partir du mardi 10 novembre, d’interdire les rassemblements publics et familiaux, de reporter la rentrée universitaire et celle de la formation professionnelle, au 15 décembre prochain. Les autres mesures prises par l’Algérie concernent l’intensification des opérations de nettoyage et de stérilisation des espaces et édifices publics, des contrôles inopinés dans les écoles, les mosquées et les commerces, pour vérifier l’application des mesures-barrières anti-Covid. A l’évidence, ces nouvelles mesures étaient très attendues par l’opinion publique nationale.

En effet, la multiplication des cas de COVID-19 ces derniers jours attestait bel et bien de l’imminence de la prse de ces nouvelles mesures, et ce dans l’objectif de réduire cette propagation du virus devenue très menacante. Les autorités sanitaires du pays ont, pour ce faire, multiplié les appels a la vigilance en exhortant la population a respecter les mesures de préventions. Les scinetifiques, ceux du Comité chargé de lutte contre le COVID-19, ont, à cet effet, pris les devants en multipliant les alertes pour sensibiliser les algeriens sur les dangers de cette nouvelle vague et ce au moment ou les hôpitaux sont de nouveaux surchargés par les patients. A un moment donné, l’on a même cru que le gouvernement allait jusqu’à suspendre l’année scolaire, pour mettre à l’abri les écoliers. Mais il n’en a été rien et tant mieux. En tout cas, ces nouvelles mesures tombent à point nommé, pour signifier à tous les sceptiques que la situation est on ne peut plus grave et que , par voie de conséquence, il est impérieux de suivre à la lettre, les mesures de prévention seules à même de préserver les vies humaines.

Par : KAMAL HAMED

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel