Le Midi Libre - evénement - Les femmes rurales créent l’événement

Edition du 2 Novembre 2020



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Zones d’ombre a Tlemcen
Les femmes rurales créent l’événement
2 Novembre 2020

Les femmes rurales dans des zones d’ombre de la wilaya de Tlemcen ont créé, dimanche, l’événement en se dirigeant en force vers les bureaux de vote pour exprimer leurs voix sur le projet d’amendement de la Constitution soumis au référendum populaire.

Un nombre important de femmes, notamment les adhérentes de l’Association de la femme rurale de la commune de Beni-Snouss, se sont rendues avec enthousiasme aux bureaux de vote Semmar-Ali et Ferdjeli-Mohamed, réservés aux habitants des zones reculées de la commune en question pour se prononcer sur le projet constitutionnel. La présidente de cette association a indiqué à l’APS que "nous nous sommes entendues avec les adhérentes de l’association, qui ont auparavant sensibilisé les femmes de plusieurs zones rurales sur l’importance de ce rendez-vous électoral coïncidant avec l’anniversaire du déclenchement de la glorieuse guerre de Libération nationale, le 1er Novembre 1954, pour le progrès et la prospérité du pays". "La plupart des femmes adhérentes de l’association ont répondu à l’appel, fidèles au message des

martyrs et des moudjahidine, et il y avait parmi elles des veuves de victimes du terrorisme qui ambitionnent à une Algérie nouvelle", a-t-elle ajouté. Djebaïli Kheira, résidant dans la commune de Sebdou, s’est rendue en compagnie de son époux et de ses enfants au bureau de vote, dans l’après-midi, pour accomplir son devoir électoral, indiquant être une habituée du vote. "Lors de tout rendez-vous électoral, je remplis mon devoir de citoyenne, en compagnie des membres de ma famille", tientelle à souligner, ajoutant qu’"elle ne laissera pas passer cette occasion pour encourager ses enfants à faire preuve d’un esprit de citoyenneté et de responsabilité", les exhortant à "aller voter et exprimer leurs voix et participer à la renaissance du pays". La même interlocutrice, en dépit de la situation des zones isolées, n’a pas hésité à participer à l’opération visant la distribution de quelque 600 masques de protection qu’elle a elle-même confectionnés, aux éléments de la Sûreté nationale, répartis sur les bureaux de vote de la commune de Sebdou.

Un geste qu’elle considère normal car "il est nécessaire de répondre à l’appel de la patrie, quelles que soient les circonstances", explique-t-elle. Lekhal Halima, femme rurale du village de Bekhata dans la commune de Maghnia, a indiqué avoir accompli son devoir électoral qu’elle considère comme étant "la poursuite du devoir national que les héros de l’Algérie ont initié, le 1er Novembre 1954". Mme Lekhal a indiqué que sa participation à ce rendez-vous électoral est "un message pour affirmer la présence de la femme algérienne,qu’elle soit issue du milieu urbain ou rural, et une réponse à l’appel du pays, ainsi que ses attentes d’un avenir prometteur où les horizons s’ouvriront et où les chances seront égales pour tous". Toutes les femmes interrogées par l’APS ont indiqué avoir respecté le protocole sanitaire à l’intérieur des bureaux de vote, notamment le port du masque de protection contre le coronavirus, l’utilisation du gel hydro-alcoolique et le respect de la distanciation physique, entre autres

Par : RACIM NIDAL

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel