Le Midi Libre - Sport - La Ligue 2 en débats

Edition du 16 Septembre 2020



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Cloture ce matin de la série des réunions de la FAF
La Ligue 2 en débats
31 Août 2020

La Fédération algérienne de football (FAF) se réunira ce matin (10h30) avec les présidents de club de Ligue 2 pour aborder la reprise des activités sportives et surtout le volet relatif à la liquidation des sociétés sportives par actions.

Entamée depuis une semaine, la série des réunions de la Fédération algérienne de football (FAF), abritée par l’auditorium Omar- Kezzal du Centre technique national, sera clôturée aujourd’hui. Cette ultime réunion, qui concernera les clubs de Ligue 2, sera présidée par le patron de la FAF, Kheïredine Zetchi, en compagnie du président de la Ligue nationale de football amateur (LNFA), Ali Malek, ainsi que des entraîneurs et des directeurs techniques sportifs (DTS). Lors de ce rendez-vous, le responsable de la Direction de contrôle de gestion et des finances des clubs professionnels (DCGF), Réda Abdouch, est attendu à faire un exposé sur la situation des clubs professionnels et abordera le volet relatif à la liquidation des sociétés sportives par actions.

Pour les clubs qui veulent garder leur statut professionnel, l’instance fédérale ne s’y oppose pas. La Ligue 2 sera composée cette saison de 36 clubs, scindés en deux groupe de 18 Centre-est et Centre-ouest. A noter que six équipes de chaque groupe seront reléguées à l’issue de chaque exercice footballistique. Cette réunion connaîtra également la présence de Youcef Hamouda, président de la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL). Ce dernier sera appelé à expliquer et donner tous les éclairages au sujet de la prise en charge des relations clubs – joueurs dans le contexte lié à la pandémie de la Covid-19 et ce, dans le cadre des directives et orientations de la FIFA. Dans ce palier, beaucoup de choses vont être dites entre les présents. En effet, tous les clubs de Ligue 2 sont en faillite. Le constat de la Fédération algérienne de football (FAF) est implacable et révélateur du bricolage ayant mené le sport dit roi dans notre pays. L’instance fédérale sur la base des rapports de la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL) avait déjà fait savoir que les 16 clubs qui animent ce palier sont concernés par les dettes. Sur les 16 clubs de Ligue 2, onze sont interdits de recrutement avec un montant de dettes estimé à 340 millions DA, qui s’étalent sur une ou deux saisons. Le montant global des dettes de la Ligue 2 est de plus de 541 millions DA.

Comment peut-on préserver un statut professionnel devant cette situation alarmante ? Avec ces dettes faramineuses, ce sont tous les clubs de la Ligue 2 qui ne devraient pas exister. Cela ne date pas d’hier. Ces clubs ont l’habitude de vivre avec les subventions de l’Etat. Les choses se sont accentuées avec cette pandémie de coronavirus. Certaines formations ne peuvent plus combler leurs déficits qui se sont accumulés depuis plusieurs mois. En tous cas, le rapport de la Chambre nationale de résolution de litiges est trop lourd à assumer. Les clubs de Ligue 2 semblent vivre au-dessus de leurs moyens. Des décisions devraient être prises à l’occasion de cette réunion avec la FAF

Par : MOURAD SALHI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel