Le Midi Libre - evénement - Gaid Salah durcit le ton

Edition du 1 Avril 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




"réunions suspectes" visant la crédibilité de l’anp
Gaid Salah durcit le ton
1 Avril 2019

Le général de corps d’Armée, vice-ministre de la Défensenationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), Ahmed Gaïd Salah, a dénoncé avant-hier samedi l’organisation de "réunions suspectes" par "certaines parties malintentionnées" pour "porter atteinte à la crédibilité de l’ANP".

C’est ce que rapporte un communiqué du ministère de la Défensenationale (MDN).Lors d’une réunion au siège de l’état-majorde l’ANP, ayant regroupé les commandantsde Forces, le commandant de la 1reRégion militaire et le secrétaire général duministère de la Défense nationale, GaïdSalah a affirmé que "certaines partiesmalintentionnées s’affairent à préparer unplan visant à porter atteinte à la crédibilitéde l’ANP et à contourner les revendicationslégitimes du peuple".Selon la même source, "en date du 30mars 2019, une réunion a été tenue par desindividus connus,

dont l’identité seradévoilée en temps opportun, en vue demener une campagne médiatique virulenteà travers les différents médias et sur lesréseaux sociaux contre l’ANP et faireaccroire à l’opinion publique que le peuplealgérien rejette l’application de l’article102 de la Constitution".Le chef d’état-major a souligné dans cesens, que "toutes les propositions découlantde ces réunions suspectes, qui vont àl’encontre de la légalité constitutionnelleou portent atteinte à l’ANP, qui demeureune ligne rouge, sont totalement inacceptables et auxquelles l’ANP fera face, par tous les moyens légaux".Lors de cette réunion, Gaid Salah a réaffirméque la mise en application de l’article 102 de la

Constitution constitue "l’unique garantie" pour préserver la stabilité du pays. Soulignant que "la position de l’ANP demeure immuable, dans la mesure où elles’inscrit constamment dans le cadre de lalégalité constitutionnelle et place les intérêtsdu peuple algérien au-dessus de touteautre considération", le général de corps d’Armée a estimé que la solution de crise ne peut être envisagée qu’à travers l’activationdes articles 7, 8 et 102 de la loi fondamentale du pays.Dans ce communiqué le MDN a rappelé que la proposition d’appliquer l’article 102 "s’inscrit dans le cadre des missions constitutionnelles de l’ANP, en sa qualité de garante de l’indépendance nationale, de la sauvegarde de la souveraineté nationale et de l’intégrité territoriale ainsi que la protectiondu peuple de tout danger, conformément à l’article 28 de la Constitution

Par : LAKHDARI BRAHIM

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel