Le Midi Libre - evénement - "Nous ne sommes pas des mécréants !"

Edition du 9 Fevrier 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Le ministére de l’education répond à la polémique
"Nous ne sommes pas des mécréants !"
9 Fevrier 2019

Le conseiller de la ministre de l’Education nationale, MohamedChaib Draa, a poussé un coup de gueule ce jeudi matin, contre certains milieux qui veulent exploiter lesdéclarations controversées de MmeBenghebrit sur la prière dans les établissementsscolaires.

"Nous sommestous des musulmans, et je ne permetsa quiconque de remettre en cause maqualité d’Algérien, avec toutes sescomposantes. Il est très facile à certainsde coller des étiquettes gratuitement…Nous sommes des musulmansnous ne sommes pas des mécréants. ",a tonné l’invité de la rédaction de laradio chaine III.Mohamed Chaib Draa était particulièrementremonté contre ceux qu’il aqualifiés de "lobbies idéologiques"quitentent d’après lui, d’exploiter, voirede manipuler les propos de la ministre."Je l’ai dis et je le répète, pour formerles futurs cadres de ce pays, il nes’agit pas d’impliquer l’école dans ces conflits idéologiques.

Oui, nous avons un projet d’une école moderne,d’une école de qualité, nous avons unestratégie et nous sommes en train detravailler dessus", soutient le conseillerde Nouria Benghabrit.Et de s’écrier : "Nous demandons àcertains lobbies de nous laisser travailler !", dans une allusion à certains acteurs politiques et médiatiques d’obédience islamistes, qui ont vertement critiqué les déclarations de la ministre sur l’interdiction de la prière à l’école. "Mais de quelle prière parlent-ils ?

Iln y a que celle du Asr que les élèves pratiquants peuvent accomplir en rentrant chez eux !", lance, visiblement outré par cette polémique, Mohamed Chaîb Draa.Une polémique née, rappelons le, dans les sillages des commentaires de MmeBenghebrit, sur le renvoi d’une élève d’une école à Paris, pour avoir accompli la prière dans la cour, au vu et au su de tous."L’école est un lieu du savoir pas un lieu de pratique religieuse, on y va pour apprendre pas pour prier…laprière se fait à la maison", a déclaré laministre. Il n’en fallait pas plus pour réveiller les vieux démons qui ont lancé unecroisade contre la ministre coupable d’après eux, d’être "contre la prière". Son conseiller l’a donc fortement soutenuce jeudi, en estimant qu’il s’agit ni plus ni moins, que d’une manipulation de "milieux idéologiques".

De là a trancher que ces recadrages vont mettre fin à la polémique, c’est un pas que d’aucuns hésitent à franchir,surtout que la ministre de l’Education est fortement soupçonnée depuis sa prise de fonction, de travailler pour une "école laïque". Cela étant dit, l’invité de la chaîne III a révélé que plus de 135.000 enseignants ont été promus à de nouveaux grades, depuis 2015.

Par : R. N.

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel