Le Midi Libre - evénement - Bedoui s’explique

Edition du 6 Fevrier 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Candidats sans envergure à la présidentielle
Bedoui s’explique
6 Fevrier 2019

ministre de l’intérieur, des Collectivités locales et del’Aménagement du territoire,Noureddine Bedoui, n’est pas tout à faitsur la même longueur d’onde que sonPremier ministre Ahmed Ouyahia, ausujet de la conduite à tenir face au

spectacleaffligeant des candidats sans envergureà la présidentielle.Interrogé par les journalistes en marge desa visite d’inspection à Annaba, Bedouin’a aucunement évoqué des mesures quiseraient prises à l’avenir, pour mettrecette inflation de candidatures à la présidentielle.Il a d’abord corrigé, que cen’est pas la première fois, qu’il y aautant de bousculades au ministère del’Intérieur, pour y retirer les formulaires."Non, ce n’est pas nouveau du tout.

Jevous rappelle, que lors de la présidentiellede 2014, il a été enregistré 116 candidatsà la candidature", corrige le ministre.Et d’ajouter : "Vous savez, mêmedans les démocraties les plus avancés, ily a souvent ce phénomène de multiplicationde candidatures, et l’Algérie nefait pas exception", répond le ministre,l’air plutôt décontracté. NoureddineBedoui estime, qu’il y a des institutionsde l’Etat qui assurent le "filtrage" descandidatures et ne resetteront en lice "queceux qui ont un ancrage populaire", allusionau Conseil constitutionnel. Le ministre de l’Intérieur n’a pas manqué pour autant, d’imputer lui aussi la responsabilité aux médias qui font le pied de grue devant son département, pour

les micros à ces illustres inconnus se font un malin plaisir de se donner en spectacle. Rappelons que le Premier ministre Ahmed Ouyahia, qui s’exprimait samedi dernier en sa qualité de chef du RND, avait déclaré que des "correctifs juridiques" allaient être apportés pour faire en sorte que la candidature à l’élection ne soit pas à la portée du premier venu. Améliorer la révision des listes électoralesLes prestations électroniques du ministèrede l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, contribuaient à l’amélioration de l’opération de la révision exceptionnelle des listes électorales, a indiqué lundi à Constantine, l’Inspecteur central et président de la commission chargée du contrôle, d’accompagnement et d’aide à la révision exceptionnelle des listes électorales,

Abderrahmane Bey. Intervenant lors de sa visite à la commune de Sidi Rached, pour s’enquérir des conditions de préparation aux élections àla wilaya de Constantine, M. Bey a précisé que "les services de la commission qu’il préside veille à assurer le bon déroulement de l’opération de la révision exceptionnelle, des listes électorales débutée le 23 janvier jusqu’au 6 février, en prévision à la prochaine élection présidentielle prévue le 18 avril 2019". "Le de l’Intérieur a créé 7 nouvelles via son site électronique, pour permettre aux inscrits aux listes électorales de connaître les centres et bureaux de vote", a fait savoir le mêmeresponsable. la révision exceptionnelle des listes électorales dans la wilaya de Constantine, M. Bey a assuré que "l’opération se déroule dans de bonnes conditions", évoquant, dans ce sens, certaines observations "relatives à quelques questionstechniques qui seront remédiées graduellement".

Par : R. N.

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel