Le Midi Libre - La 24 - "Le match contre le bénin est important mais pas décisif"

Edition du 11 Octobre 2018



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Djamel Belmadl l’a déclaré hier en conférence de presse
"Le match contre le bénin est important mais pas décisif"
10 Octobre 2018

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football Djamel Belmadi aaffirmé hier que la double confrontationcontre le Bénin "est très importantemais pas aussi déterminante" dansles qualifications pour la phase finale dela Coupe d’Afrique des Nations (Can2019).Djamel Belmadi est revenu d’abord sur sa première sortie à la tête des Vertsetconfirme qu’il a constaté des insuffisances dans son groupe.

"Il y a eu deschoses négatives en Gambie, on vientd’en parler avec les joueurs. Je dirai lalenteur de nos transmissions. Le terrainétait difficile, les joueurs gardaient unpeu trop le ballon", a-t-il dit lors de saconférence de presse au centre techniquede Sidi-Moussa.Le premier responsable à la barre techniquedes Verts avoue qu’il a constatéaussi des choses très importantes au seinde l’effectif."Pour une première contrela Gambie ona retenu beaucoup plus l’état d’espritdes joueurs et leurs solidité et solidarité",a indiqué le sélectionneur national.Revenant à cette confrontation contre leBénin, l’entraîneur avoue qu’iln’existeplus de petites équipes et tout lemondedoit être pris au sérieux."D’abord, je nedis pas que cette double confrontationest déterminante, mais une chose est sûreelle est importante. Le Bénin occupe lamême position que nous.Cela confirme son niveau. Nous n’allonspas lui offrir des fleurs, mais nous allonsfaire de notre mieux pour renouer avec lavictoire tout en imposant surtout notrefootball", a indiqué Djamel Belmadi lorsdu point de presse qui a connu 20minutes de retard, dû, selon l’entraîneurà la réunion technique ayant précédé.

"Je suis encore dans une idée de revue d’effectif"

Côté effectif, l’entraîneur avoue qu’il ne compte pas clôturer sa liste et tout le monde pourra prétendre à une place enéquipe nationale. "Je ne ramène pas des joueurs du championnat mais le joueur quisortira du lot. Si j’ai dit que le niveau de championnat est faible, c’estparceque je le suis depuis des années. Maintenant je travaille, je vois les matchs au stade.Les convoqués sont là pour le match face au Bénin, mais je prépare aussi l’avenir.

On n’a pas assez de dates Fifa pour voirtout le monde. C’est la seule manière quej’ai de le faire. Les Boulaya, Boudebouz, etc., ne sont pas exclus, pas dutout,ilsseront revus, ils reviendront en tempsopportun", a-t-il expliqué. Evoquant lecas de l’attaquant Islam Slimani, le premier responsable à la barre technique desVerts confirme qu’il ne sera pas prêt pource premier match. "Islam est blessé et ilne sera pas concerné par le match de cevendredi. Pour le match retour, nousallons voir avec le staff technique del’équipe’", a-t-il dit.Parlons de Bounedjah, le sélectionneur loue ses qualités etconfirme qu’il constitue un poison pour les adversaires."Bounedjah a une chose essentielle, il al’envie.J’ai joué contre lui, il mobilisel’attention, je le craignais à chaquematch. C’est un gros gagneur mais desfois ça déborde.

Il faut juste le maîtriser",a expliqué Belmadi.Pour faire face à tout ce qui dit concernant le joueur local, l’entraîneur Belmadis’active actuellement pour organiser desmatchs amicaux en mois de décembreprochain lors desquels il convoquera uneliste très élargie de joueurs. "Peut-être jevous donne un scoop, nous allons jouerdeux match amicaux au mois de décembreprochain contre le Qatar 25 et laChine le 24. Plusieurs autres joueursseront convoqués à cette occasion", a déclaré le coach.

"Tout ce qu’a dit Saadane est faux"

Le technicien algérien Djamel Belmadi s’est montré très en colère contre l’exdirecteur technique national RabahSaadaneen qualifiant ses propos de mensonges."Je suis arrivé à Alger il y a quatrejours en même temps que mes parents qui sont partis à Mostaganem. On aentendu Saadane dire que lui ai interdit le restaurant. Mon père n’a pas compris,il n’a pas reconnu son fils... c’est sordidecomme histoire et complètement faux", at-il dit. L’ancien capitaine des Verts confirme que Saadane n’en est pas à sapremière déclaration sur lui.

"Il y alongtemps, j’avais 27 ans, il y avait déjà des déclarations de Saadane sur moi. Je n’ai jamais répondu dans la presse. J’aurais aimé lui répondre à cette époque-là, pour qu’il arrête de m’attaquer et faire mal à ma famille. J’ai un sentiment de colère. Un jour je lelui dirai en face, je ne descends pas à ce niveau trop bas. Maintenant je me dis que j’aurai dû tuer le bébé dans l’oeuf en2004. Toutes ces déclarations de Saadane sont d’un niveau tellement bas. C’est de la mythomanie, c’est dumensongecompulsif. Désormais, je dois éviter le baiser de la mort", a déclaré Belmadi.

Par : M. S.

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel