Le Midi Libre - evénement - Les maires pointés du doigt

Edition du 11 Octobre 2018



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Inondations
Les maires pointés du doigt
11 Octobre 2018

ContenuL’inspecteur général du ministère des Ressources en eau, Slimane Zenagui, pointentdu doigt les P/APC qui sont responsablesdes opérations de nettoyage des regardsd’égouts.

Le manque d’entretien de ces dernierest, selon lui, souvent derrières les inondationsayant frappées dernièrement plusieurslocalités suite aux fortes précipitations despluies."Les autorités locales sont responsables desopérations de nettoyage des regards. Ces opérationsdoivent être effectuées avant l’automne",a déclaré M.

Zenagui hier sur un plateaude télévision privée.Selon M. Zenagui "depuis avril 2018, aumoins vingt wilayas du pays ont été sérieusementtouchées par des inondations meurtrières"qui ont nécessité à chaque fois l’interventionde la protection civile pourempêcher le pire. Précisant que l’Office national del’assainissent a le rôle d’aider c’est tout, mais le "nettoyage relève de lamission des APC". Ce responsable a, en outre, indiqué que le ministère des Ressources en eau a lancé des projets de nettoyage des oueds. Et ce, en collaboration avec le ministèrede l’Intérieur. 190 projets de nettoyage etde réhabilitation des oueds ont été lancés.

Quand Necib accuse la météo

Les fortes chutes de pluie du mois de septembre dernier sur diverses régions du pays sesont traduites par de sérieux dégâts accompagnés parfois de pertes humaines. Accueilli, hier, à l’émission l’Invité de la rédactionde la chaîne 3 de la Radio algérienne, le ministre des Ressources en eauet de l’Environnement, Hocine Necib a imputé lasituation au "nouveau contexte météorologique créé par le réchauffement climatique",mais également, ajoute-t-il, à ses effetsinduits, se traduisant par une "récurrence desprécipitations". Pour prévenir lesinondations,le ministère des

Ressources en eauannonce la mise en oeuvre d’un vaste programme ciblant plus de 600 sites dans lepays. Hocine Necib rappelle, à ce propos quec’est par suite des inondations observées,tour à tour, à Bab el-Oued, Ghardaïa, Al-Bayadh, Sidi-Bel-Abbès et M’Sila, qu’unvaste programme de réalisation de plus de600 infrastructures avait été activé aux finsd’assurer la protection des villes, "jusqu’àune certaine proportion"."50 % des inondations observées dans les villes sont la conséquence de débordements d’oueds obstrués, parce que n’ayant plus la capacité d’assurer l’écoulement normal des eaux générées par les intempéries", aprécisé le ministre.

Par : RANIA NAILI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel