Le Midi Libre - evénement - Inondations, routes coupées et vols déroutés

Edition du 16 Avril 2018



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Intempéries
Inondations, routes coupées et vols déroutés
16 Avril 2018

Les mauvaises conditions limatiques, qui affectent les régions du nord du pays, marquées par d’importantes chutes de pluies avec des cumuls dépassant les 70 mm en 24 heures dans certaines régions du centre et de l’est du pays.

Plusieurs tronçons routiers ont été coupés à lacirculation en raison duniveau des eaux dont certains oueds est monté à un niveau au dessus de la chaussée provoquant la destruction d’un pont sans faire de victimes fort heureusement. L’aviation civile a été aussi affectée par ces mauvaisesconditions météorologiques,puisque plusieurs vols à destinationde l’aéroport d’Algeront été déroutés sur d’autres aéroports.

Plusieurs habitations et ruelles inondées

Les fortes pluies, qui se sont abattues sur la wilaya de Batna, ont causé avant-hier, d’énormes inondations. Les fortes pluies qui se sont abattues ont, en effet, causé l’inondation de nombreuses habitations dans plusieurscommunes de la wilaya de Batna. Les services de la Protection civile ont, d’ailleurs,sauvé plusieurs personnesbloquées dans leurs foyers. Plusieurs routes ont,également, été fermées à causede ces inondations, sur tout sur le centre-ville de la wilaya. Par ailleurs, dans les réseaux sociaux plusieurs personnesparlent d’une tornadequi a frappé la ville de Chemora à Batna à 18h, provoquant la panique parmi les habitants.

Le wali accuse… Facebook !

Le wali de Batna, Abdelkhaleka Siouda, a réagi aux vidéos diffusées sur les réseaux sociaux et notamment sur Facebook, montrant des inondations noyant plusieurs localités de cette wilaya. Si l’en croit le responsable, "certains tentent de provoquer une panique alors que la situation est maîtrisée par les services compétents".Sans pour autant évoquer des "fake news", ce dernier aaccusé leurs auteurs et les commentateurs de vouloir provoquer la panique. Répondant aux questions des journalistes du site internetSabqPress, M.

Siouda a démenti l’enregistrement de victimes suite à ces inondations. "Les images qui ont envahi les réseaux sociaux montrant des dégâts considérables sont une exagération de la réalité du terrain", a-t-il tonné. Selon lui, il n’y a pas eu d’inondations, mais de simples cumuls de pluie dus à des avaloirs obstrués. Des sources locales ont indiqué que des citoyens se sont rapprochés des services du wali pour qu’il intervienne afin de trouver une solution aux innombrables avaloirs bouchés.

Les mêmes sources ont affirmé que le wali les a envoyé balader en leur signifiant : "Allez voir celui qui les a bouché". Soulignons que des vidéos et des images ont circulé ces dernières 24 heures, montrant de véritables inondations dans la wilaya de Batna. Des images que le responsable réfute avec obstination. Il y a quelques jours, ce même wali a fait l’objet de virulentes critiques dues également à une vidéo montrant de jeunes ouvriers de la ville de Batna peignant en vert, un gazon mort, la veille de la visite du ministre de l’Intérieur dans cette wilaya.

Effondrement d’un immeuble à Alger-Centre...

Un immeuble habité s’est effondré dans la nuit de samedi à dimanche à Alger-Centre, en raison des fortes pluies qu’a connues la région ces dernières heures. Dans une publication sur sa page Facebook, le maire d’Alger-Centre, Abdelhakim Bettache, a informé qu’un bâtiment s’est effondré à la suite d’un glissement de terrain au niveau de la rue des Frère-Bellili. Le désormais maire FLN affirme avoir informé les service du CTC d’inspecter cinq autres bâtiments situés dans la même zone. Abdelhakim Bettache a estimé que cet effondrement est dû aux fortes pluies qui ont touché le centre du pays.

...et d’un pont à Blida

Les fortes averses de pluie qui ont touché le centre et l’est du pays ont causé des inondations dans plusieurs régions du pays. A Blida, un pont s’est effondré dans la commune de Chiffa, emporté par les crues d’oueds, a-t-on constaté hier matin. En outre, la Route nationale numéro 1, reliant la wilaya de Blida vers la wilaya de Médéa est également fermée à la circulation, en raison de la forte crue de oued Chiffa, a-t-on appris de source locale.

Un vol Alger-Touggourt fait demi-tour

Un avion d’Air Algérie assurant la liaison entre Alger et Touggourt a dû faire demi-tour aujourd’hui, dimanche 15 avril, en raison des mauvaisesconditions climatiques, a-t-on appris auprès de la compagnie aérienne. Le vol AH6266 a décollé de l’aéroport Houari- Boumediene à 10h40 pour se rendre à l’aéroport de Touggourt, dans le sud dupays, indique notre source. Cependant, après près d’une heure de vol, le pilote a décidé de rebrousser chemin en raison des mauvaises conditions climatiques et d’un manque devisibilité dans le sud du pays.Pour rappel, plusieurs wilayas du pays ont été touchées par de fortes intempéries, caractérisées par des averses orageuses sous rafales de vent.

L’axe Médéa-Chiffa fermé à la circulation

La circulation automobile sur l’axe Médéa-Chiffa, Route nationale numéro 1, a été déviée tôt hier vers d’autres routes nationales suite au débordement des eaux de oued Chiffa et des éboulements à l’entrée d’El-Hamdania, a-t-on appris auprès du groupement de gendarmerie de Médéa.

Selon la même source, le trafic routier sur l’axe Médéa- Chiffa est quasiment à l’arrêt, dans les deux sens, après la crue des eaux de oued Chiffa qui ont pratiquement inondé cet axe routier, rendant impraticable toute circulation automobile entre Médéa et Blida.` Les fortes chutes de pluie enregistrées durant les dernières 48 heures ont provoqué également une série d’éboulements de roches, entre les deux tunnels des gorges de la Chiffa et à l’entrée nord de la ocalité d’El-Hamdania, occasionnant l’arrêt total de la circulation sur l’axe Médéa- Chiffa, a ajouté la même source.

Dans le but de faciliter le déplacement des automobilistes qui devaient emprunter ce tronçon de la Route nationale numéro 1, la circulationautomobile a été déviée temporairement sur la Route nationale numéro 18, qui fait la jonction entre Médéa et Djendel (Aïn-Defla) pour permettre aux automobilistes de rallier l’autoroute Est-Ouest.Un autre point de déviation a été installé à Berrouaghia où les automobilistes venant deslocalités du sud de la wilaya et des autres régions du pays, qui transitent d’habitude par la Route nationale numéro 1, sont invités à emprunter la Route nationale numéro 62qui relie Berrouaghia à El- Khemis (Aïn-Defla).

Des équipements d’intervention de la direction des travaux publics de Médéa travaillent d’arrache-pied, depuis la matinée de dimanche, pour essayer de dégager les roches et les amas de pierres qui obstruent la chaussée au niveau du tronçon d’El-Hamdania, a affirmé, pour sa part, le DTP de Médéa, Yahia Meziane. La réouverture à la circulation de l’axe Médéa-Chiffa ne pourra intervenir, d’après ce responsable, qu’une fois que le niveau de oued Chiffa aura baissé suffisamment et ne constituera pas de danger pour les usagers de la RN1.

Par : KAHINA HAMMOUDI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel