Le Midi Libre - evénement - La moudjahida Djaouher Akrour tire sa révérence

Edition du 10 Mars 2018



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Elle était la plus jeune condamnée à mort durant la guerre de libération
La moudjahida Djaouher Akrour tire sa révérence
10 Mars 2018

Djouher Akrour, la plus jeune condamnée à mort durant la guerre de libération est partie.

La moudjahidaDjaouher Akrour est décédée avant-hier 8 mars à l’âge de 79 ans,a-t-on appris auprès du ministère des Moudjahidine. Née le 23 avril 1939 à Alger, la défunte rejoint, à l’âge 18 ans, les rangs de la révolution en tant que "fidaia", se consacrant corps et âme à sa mission, jusqu’à son arrestation en 1957 et sa condamnation à la peine de mort. En prison, elle subit toute forme de tortures et de sévices.

Après l’indépendance, la moudjahida poursuit sa mission avec ferveur et abnégation pour l’édification et le développement de son pays, demeurant fidèle au serment prêté à ses compagnons de lutte et assumant différents postes dont le dernier fut celui de membre dusecrétariat national de l’Organisation nationale des moudjahidine, chargée des ayant-droits du chahid et du moudjahid. Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni a présenté à la famille de la défunte et à ses compagnons de lutte, ses condoléances les plus attristées et sa profonde compassion, en cette pénibleépreuve, coïncidant avec la célébration de la journée internationale de la femme, priant Dieu de lui accorder sa miséricorde et de l’accueillir en son vaste Para is.

Par : R. N.

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel